Comme au jeu d’échecs, toute action accomplie dans une relative indépendance représente un coup sur l’échiquier social, qui déclenche infailliblement un contre-coup d’un autre individu (sur l’échiquier social, il s’agit en réalité de beaucoup de contrecoups exécutés par beaucoup d’individus) limitant la liberté d’action du premier joueur

Norbert Élias in La Société de cour, p. 152-153.

Publié par Nicolas Bermond

Je fais le druide, c'est à dire je fourre mon nez dans la stratégie digitale, la technologie et la recherche et développement. Je suis passionné de prospective. Et peux être un intermédiaire entre les programmeurs et le monde traditionnel. Je blogue depuis 2004 sur https://nicolas-bermond.com