Le groupe Porsche, déjà propriétaire majoritaire de VW, a par ailleurs profité de la chute du cours du titre (34%, soit quelque 20 milliards d’euros) pour acheter, à un prix resté confidentiel, des actions en mains du constructeur japonais Suzuki. Le contrôle de Porsche sur le groupe VW passe donc de 50,7% à 52,2%.

Publié par Nicolas Bermond

Je fais le druide, c'est à dire je fourre mon nez dans la stratégie digitale, la technologie et la recherche et développement. Je suis passionné de prospective. Et peux être un intermédiaire entre les programmeurs et le monde traditionnel. Je blogue depuis 2004 sur https://nicolas-bermond.com